Les gosses des autres

Photo d'une partie d'une formulaire d'immigration montrat la case "bachelor/spinster" cochée

Une camarade de classe me demande si j’ai des enfants.

— Non.

— Est-ce que tu en veux?

— Non.

Si j’étais un homme, on ne me poserait pas cette question dans un contexte professionnel ou scolaire. Silence féministe délibéré.

— Est-ce que tu as un chum?

— Non.

Nouveau silence féministe délibéré.

Je m’en veux un brin. Parce que je sais qu’elle tente de tisser un lien. Et que les filles hétéro, d’hab’, ça connecte en parlant de cul (les gars) ou de son résultat (les gosses). Surtout dans un programme de design de mode. Mais j’en ai marre de concéder des points au patiarcat, même quand il s’exprime dans une tentative de rapprochement amical.

Spinster, une photo de Lam Thuy Vo (cc by-nc 2.0)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s